Transformer son ISF en investissement dans une PME

Il y a du changement. Désormais les contribuables pourront déduire de leur cotisation d’ISF, 75% seulement des versements réalisés au profit d’une PME ou d’un autre organisme éligible et cela dans la limite annuelle de 50.000 euros.

Initialement, il était prévu que toute personne passible de l’ISF pouvait déduire 50.000 euros de son imposition, si parallèlement elle investissait 50.000 euros dans une PME ou dans un autre organisme éligible (voir encadré). Dans la nouvelle version, la philosophie reste la même, mais les modalités ont évolué.

Une déduction à hauteur de 75% des versements effectués dans une PME

Les contribuables pourront aussi verser leur ISF aux fondations reconnues d’utilité publique, aux établissements publics de recherche, aux établissements publics d’enseignement supérieur, aux entreprises et associations d’insertion. Tous les types de PME seront concernés (SA, SARL, SCOP…), via des souscriptions directes ou indirectes à leur capital.

La forêt, un bon placement défiscalisant
Livrets bleu et A menace de Bruxelles