Prêt à taux zéro et le crédit d’impôt de 20%

Le prêt à taux zéro et le crédit d’impôt de 20% sera cumulable. Les détails du crédit d’impôt que le gouvernement souhaite mettre en place dans le cadre de l’acquisition de la résidence principale, se précisent.

D’après l’avant-projet de loi , le dispositif accorderait à tous les emprunteurs, un crédit d’impôt sur les cinq premières années de remboursement d’emprunt lié à l’acquisition de la résidence principale.

Ce crédit d’impôt devrait atteindre 20% des intérêts payés au titre des cinq premières années de remboursement, dans la limite de 7500 euros pour les couples (soit une réduction de 1500 euros par an), ou de 3750 euros pour les célibataires (soit une réduction de 750 euros par an) avec une majoration de 500 euros par enfant à charge. François Fillon a précisé par ailleurs que le crédit d’impôt de 20% sera cumulable avec le prêt à taux zéro. Le crédit d’impôt concernera évidemment le prêt complémentaire au prêt à taux zéro.

Impôts locaux, les exonérations

Rappel:

– Taxe foncière

Les personnes âgées de plus de 75 ans au 1er janvier 2007 et les bénéficiaires de l’allocation adulte handicapé (AAH) sont exonérées de la taxe foncière sur leur résidence principale en 2007, s’ils justifient de revenus modestes.
Leur revenu fiscal de l’année 2006 ne doit pas dépasser 9 437 euros pour la première part de quotient familial, majorée de 2 500 euros par demi-part supplémentaire.

– Taxe d’habitation

L’exonération se fait dans les mêmes conditions de ressources et de résidence, pour les personnes titulaires de l’AAH ou âgées de plus de 60 ans.

La forêt, un bon placement défiscalisant
Livrets bleu et A menace de Bruxelles