Difficultés à régler votre crédit : avez-vous pensé au gel des paiements ?

Publié le : 06 août 20193 mins de lecture

Personne n’est à l’abri des imprévus. Ceux-ci peuvent avoir des impacts sur la situation financière. Si c’est votre cas et si vous avez aussi un crédit en cours, vous risquerez de ne pas pouvoir régler les mensualités. Il est donc préférable de recourir au gel des paiements. Cette solution vous permet de ne pas verser ou de payer une partie des mensualités sur une durée déterminée.

Pourquoi demander un gel des paiements ?

Les imprévus, vous les avez peut-être calculés lorsque vous avez pris ce crédit. Cependant, il y a des cas comme le chômage, la perte d’autonomie ou le décès qui viennent bouleverser la situation financière. Si sur le premier mois après l’incident, vous pouvez serrer la ceinture pour vous en sortir, les prochains mois ne seront pas faciles. Dans ce cas, il est conseillé de demander un gel de paiement pour éviter tout incident de paiement et afin de ne pas tomber dans le surendettement. Pour vous aider dans cette situation, vous pouvez faire appel à une structure spécialisée comme Milenia.ch.

Le principe de la demande du gel

Afin de ne pas avoir à payer l’intégralité ou de verser une partie des mensualités de son crédit pendant un certain temps, il faudra faire la demande auprès de l’institution financière concernée. Vous devez exposer votre situation au banquier et passer à la négociation. Cette demande n’est pas toujours acceptée et il est évident que la banque vous impose quelques conditions. Pour mettre toutes les chances de votre côté, faites-vous épauler par un professionnel.

Deux cas de gel des paiements

Pour geler les paiements de son crédit, on a deux cas. Dans le premier cas, on peut demander le report total d’échéance. Concernant cette situation, on ne verse aucune mensualité pendant une durée définie. Ceci vous permettra de rééquilibrer votre situation financière. Après ce délai, vous reprenez le versement des mensualités et devez verser les intérêts pendant la période du gel. En effet, le montant à verser est plus important que celui avant la demande du gel des paiements. Pour la seconde option, votre banquier peut vous parler du report d’échéance partielle. Ce deuxième cas consiste à verser les intérêts sans le capital. Il faut tout de même convenir avec la banque la durée du gel. Quant à cette solution, le capital restant dû reste invariable. Lors de la demande de gel des paiements, l’institution financière peut vous facturer des frais.

Dettes : sortez du rouge grâce au rachat de crédits
Comment rembourser ses dettes plus rapidement ?

Plan du site